TUAC NEWS

g8

Printable Version


Union leaders to call on the OECD to protect jobs today and change policy direction for the future
Les syndicats appellent l’OCDE à agir pour l’emploi aujourd’hui, à changer d’orientation politique pour l’avenir

19/06/2009

Downloads

  • TUAC-MCMstatementpdf
  • TUAC-MCMstatement-frpdf

(version française à la suite)

Trade union leaders will deliver a strong message to OECD Ministers next week on the urgent need for coordinated action to tackle the deepening jobs crisis and start designing a new policy agenda that puts people and the planet first.

Union leaders will brief the press at 11.15 a.m. on Tuesday 23rd June 2009 at the OECD  in Paris on their proposals for protecting and creating jobs and charting a course towards a fairer and greener global economy. The briefing takes place at the OECD Forum before union leaders’ consultations with OECD Ministers on the eve of the OECD’s annual Ministerial meeting, 24-25 June.

OECD Ministers are meeting in the midst of an unprecedented economic crisis. The jobs crisis that has been unleashed shows no sign of abating, with the most recent ILO figures predicting that unemployment levels may rise by as much as 59 million worldwide by the end of 2009.

Trade unions have developed a five-point union action plan that sets out detailed policy recommendations for delivering a fairer, cleaner and stronger global economy. It calls for:

  • Action to protect and create jobs, provide adequate social protection, combat the risk of wage deflation and reverse decades of increasing inequality.
  • Effective re-regulation of global finance and the protection of governments’ tax bases.
  • A paradigm shift in the existing model of economic growth that places transparency and decent work at its core.
  • Increased overseas aid and increased investment in health, education and other public services so as to meet the Millennium Development Goals.
  • Support for an ambitious deal on climate change in Copenhagen which includes action on Green Jobs and ‘just transition’.

The union leaders who will meet OECD Ministers include the TUAC President, John  Sweeney, President of the American Federation of Labor-Congress of Industrial Organizations (AFCLIO), Sharan Burrows, President of the International Trade Union Confederation (ITUC) and President of the Australian Council of Trade Unions (ACTU), John Evans, General Secretary, TUAC, John Monks, General Secretary, European Trade Union Confederation (ETUC), Luc Coortebeck, President of the Belgian Trade Union Confederation (CSC), Marie-Louise Knuppert, Danish Confederation of Trade Unions (LO-Denmark), Dennis George, General Secretary, Federation of Unions of South Africa (FEDUSA). 

TUAC President John Sweeney said: “As workers around the world are losing their jobs and incomes, OECD Ministers face a heavy responsibility to deliver coordinated and job-orientated stimulus packages that maintain and create jobs and provide adequate social protection. They must not shirk this responsibility”.

John Evans, General Secretary of TUAC said “We are calling on the OECD to face up to the failure of the past and to show leadership in designing policies that support a more balanced model of economic growth.  On behalf of working people, trade unions are calling for nothing less than a paradigm shift. The OECD should be at the forefront of this effort”.


NOTES TO EDITORS:

  • The Trade Union Advisory Committee to the OECD (TUAC) serves as the interface for labour unions with the OECD. It is an international trade union organisation whose membership includes all major trade union centres in OECD countries and that has consultative status with the OECD and its various committees. 
  • TUAC’s policy statement to the OECD Ministerial Council

For press accreditation for the Forum, please register on-line at www.oecd.org/forum2009 or contact the OECD Public Affairs and Communications Division, Telephone: +33(0)145249700 – Email: news.contact[at]oecd.org
TUAC Contact: habbard[at]tuac.org & (33)(0)155373737


Les syndicats appellent l’OCDE à agir pour l’emploi aujourd’hui, à changer d’orientation politique pour l’avenir

Les dirigeants syndicaux livreront un message fort aux ministres de l’OCDE la semaine prochaine pour souligner l’urgence d’un plan coordonné contre l’aggravation de la crise de l’emploi et pour un nouvel horizon politique qui place les populations et la planète au cœur des priorités.

Les dirigeants syndicaux rencontreront la presse à 11h15 le mardi 23 juin 2009 à l’OCDE  à Paris pour faire part de leurs propositions pour protéger et promouvoir l’emploi et pour tracer la voie vers une économie mondiale plus juste et plus écologique. Ce point presse se fera dans le cadre du Forum de l’OCDE et en vue d’une consultation des dirigeants syndicaux avec les ministres de l’OCDE en préparation de la réunion ministérielle les 24 et 25 juin.

Les ministres de l’OCDE se réunissent en pleine crise économique d’une ampleur sans précédent. La crise de l’emploi qui s’en est suivie ne montre aucun signe de faiblesse, les dernières projections de l’OIT indiquant même une hausse du nombre de chômeurs de 59 millions à travers le monde d’ici la fin 2009.

Les syndicats proposent un plan d’action en cinq points comprenant des recommandations politiques précises pour une économie mondiale plus juste, plus propre et plus forte:

  • Agir pour protéger et promouvoir l’emploi, pour une protection sociale adéquate, pour combattre les risques de déflation salariale et pour inverser la tendance à l’accroissement des inégalités ces dernières décennies.
  • Assurer une véritable re-réglementation de la finance mondiale et protéger l’assiette fiscale des Etats.
  • Changer de paradigme de croissance économique en plaçant la transparence et le travail décent au cœur des préoccupations. 
  • Accroître l’aide au développement et les investissements dans les secteurs de la santé, de l’éducation et des autres services publics pour atteindre les objectifs de développement du millénaire. 
  • Soutenir un accord ambitieux sur le changement climatique à Copenhague et agir pour des emplois verts et une « transition juste ».

Parmi les dirigeants syndicaux qui rencontreront les ministres de l’OCDE, on compte le président du TUAC, John  Sweeney, président de l’American Federation of Labor-Congress of Industrial Organizations (AFCLIO), Sharan Burrows, présidente de la confédération syndicale internationale (CSI) et de l’Australian Council of Trade Unions (ACTU), John Evans, secrétaire général du TUAC, John Monks, secrétaire général de la Confédération européenne des syndicats (CSE), Luc Coortebeck, président de la Confédération des syndicats chrétiens (CSC) de Belgique, Marie-Louise Knuppert de la confédération syndicale LO du Danemark, et Dennis George, secrétaire général de la Federation of Unions of South Africa (FEDUSA).

Pour John Sweeney président du TUAC: « Alors que les salariés perdent leurs emplois et leurs revenus, les ministres de l’OCDE ont la lourde responsabilité d’agir pour des plans de relance coordonnés et axés sur l’emploi, des plans qui maintiennent et qui créent des emplois et qui assurent une protection sociale adéquate. Ils ne doivent pas fuir cette responsabilité. »

Pour John Evans, secrétaire général du TUAC : « Nous appelons l’OCDE à faire face aux erreurs du passé et à faire preuve de volontarisme pour développer des modèles de croissance plus équilibrés. Au nom des populations salariées, les syndicats n’appellent à rien de moins qu’un changement de paradigme. L’OCDE doit être à l’avant-garde de cet effort. »

NOTE à l’intention des REDACTEURS:

Pour les accréditations au Forum, veuillez consulter le site du Forum de l’OCDE www.oecd.org/forum2009 ou contacter le département Relations publiques et communication de l’OCDE - Téléphone : +33(0)145249700 – Email: news.contact[at]oecd.org

CONTACT TUAC: habbard[at]tuac.org Tel: (33) (0) 155373737